electrician

Contrôler un moteur électrique : tout ce qu’il faut savoir !

Les moteurs électriques, comme tout appareil fonctionnant avec l’électricité, sont soumis à différentes pannes possibles. Pour pouvoir identifier le problème, l’intervention d’une entreprise électricien 75 est recommandée. En effet, il serait difficile ou même impossible de déterminer la cause de la panne procédant uniquement à une analyse visuelle.

Différents éléments doivent être pris en compte et contrôlés avant que le moteur puisse se remettre en marche. Inaction pendant une longue période, problème de surcharge, court-circuit, etc., de nombreux facteurs sont possibles lorsqu’il s’agit d’une panne de moteur électrique. Ainsi, indépendamment à son apparence physique, un moteur peut parfaitement fonctionner ou non. Seule une vérification approfondie et une évaluation sérieuse permettent de définir le problème et de le remettre en marche.

Vérifier la partie extérieure du moteur

Il est important de procéder à un examen de l’extérieur du moteur afin d’identifier des indices qui peuvent coûter à sa durée de vie. Ainsi, si vous constatez l’un des signes suivants, il est nécessaire de faire appel à un électricien 75 pour traiter le problème. Les pattes ou les trous de fixation sont usés ; la peinture noircie sur l’ossature du moteur ; ou des saletés ou d’autres matières sont présentes au niveau des enroulements. Ce sont des indices qui peuvent indiquer une surcharge antérieure, un mauvais fonctionnement ou même les deux.

Par ailleurs, la plaque signalétique du moteur peut aussi être d’une aide précieuse pour identifier un problème. Il s’agit d’un tableau généralement en métal ou en un matériau durable qui est placé sur le stator du moteur. Cette plaque vous informe sur les données importantes du moteur qui pourront vous aider à déterminer la puissance de celui-ci. En principe, la plaque signalétique d’un moteur électrique indique le nom du fabricant ; le modèle et le numéro de série qui permettent d’identifier le moteur ; le nombre de rotations par minute ; la puissance ; le schéma du câblage qui permet de connaître les connexions possibles en fonction de la vitesse souhaitée ; le voltage ; le type de construction ; l’intensité ; et l’encombrement et le bâti qui ne sont autres que la dimension et le modèle de montage du moteur.

Examiner les roulements du moteur

La majorité des pannes des moteurs électriques sont à l’origine de la défaillance des roulements. En effet, les roulements sont les éléments qui permettent le bon fonctionnement de l’arbre et du rotor sans bruit ni secousse. Ils sont installés dans le fourreau de roulement qui est situé aux deux extrémités du moteur. Parmi les différents types de roulements, les plus fréquents sont les roulements à aiguilles et les roulements à billes. Le premier est généralement fabriqué en laiton, et le second en acier. En fonction du modèle, les roulements peuvent être équipés d’accessoires de graissage, ou sont lubrifiés en permanence. Si vous voulez connaître le meilleur modèle à choisir, un professionnel comme électricien 75 pourrait vous conseiller.

Concernant l’analyse des roulements, il faudra placer le moteur sur une surface plane et solide. Placez alors une main au-dessus du moteur et utilisez l’autre main pour faire tourner le rotor. Pour savoir s’il y a des frottements au niveau des roulements, vous devez observer, écouter attentivement et sentir avec vos mains. Si un raclage, un frottement ou un déséquilibre se présente lorsque le rotor est en rotation, le moteur nécessite alors un entretien. En effet, un rotor qui n’a pas de problème doit pouvoir tourner sans faire du bruit et de manière uniforme.

Contrôler les enroulements du moteur

Vous devez faire attention aux enroulements car ce sont des outils qui peuvent dissimuler des indices. En effet, pour un appareil électroménager, il est facile d’identifier une panne au niveau des enroulements parce qu’une fois qu’ils sont contaminés, l’équipement arrête instantanément de fonctionner. Et les fusibles ou les disjoncteurs pourront en même temps sauter. Cependant, pour les appareils de 600 volts, même si les enroulements sont en court-circuit, ils peuvent toujours fonctionner sans provoquer une surchauffe et sans que le fusible de protection et le disjoncteur ne sautent. Ainsi, pour réaliser la vérification l’intervention d’un électricien 75 est la plus idéale. Sinon, il est aussi possible d’utiliser un ohmmètre pour vérifier la résistance d’isolement. Vous pouvez consulter la notice de fonctionnement de l’appareil pour vous aider davantage. Et si vous utilisez un appareil numérique, sachez que tous les modèles ne peuvent par permettre une mise à zéro, alors il ne faut pas vous fier à cette opération. Et pour être sûr que vous contrôler tous les enroulements, le schéma de câblage peut parfaitement vous aider.

Vérifier d’autres problèmes du moteur

Il peut aussi arriver que le condensateur de démarrage subisse une panne. Cependant, c’est un cas plus rare puisque le condensateur dispose principalement  d’un couvercle qui le protège contre les dommages. Il s’agit d’une plaque métallique qui est placée à l’extérieur du moteur. Il vous suffit alors d’enlever ce couvercle pour examiner l’état du condensateur et de procéder à un essai. Une fuite d’huile, une odeur de brûlé, des déformations ou des trous dans l’enveloppe sont autant d’indices qui vous permettront d’identifier une panne visuellement. Mais pour une vérification électrique, il faudra faire appel à une entreprise électricien 75 parce qu’il s’agit d’une opération plus complexe.

Par ailleurs, le boîtier doit aussi être vérifié régulièrement car c’est de là que le moteur commande l’alimentation électrique des enroulements et des condensateurs. Pour ce faire, il faut examiner si les contacts ne sont pas encombrés par des saletés, des poussières ou de la graisse qui les empêchent de fonctionner correctement.

Et enfin, le ventilateur d’un moteur électrique doit fonctionner convenablement afin d’éviter tout risque de surchauffe. Il faudra alors s’assurer qu’il soit fermement fixé à la carcasse du moteur et qu’il n’est pas encombré par des saletés ou des débris. En principe, un ventilateur qui n’a pas de problème doit tourner librement, sans produire de bruit bizarre ni de difficulté. Aussi, l’air doit librement circuler et arriver jusqu’aux ouvertures du cache métallique arrière sinon, le moteur pourrait surchauffer et provoquer une panne plus grave.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s