désembouage

Tour d’horizon de l’opération de désembouage

Dans le cas où les planchers chauffants ou encore le circuit de chauffage central deviennent froids en partie ou dans leur intégralité, il faut tout de suite faire appel à un chauffagiste professionnel en désembouage à Seine et Marne. C’est également ce qu’il faut faire si la facture grimpe mais la température reste trop basse ou encore si la chaudière ou le radiateur émet des bruits. Tout cela peut en effet, provenir d’un embouage au niveau de l’installation de chauffage. Pour en être sûr, vous pouvez faire une purge de l’eau et vérifier sa couleur. Si elle n’est pas claire, il y a embouement. Pour tout remettre en ordre, il faut nécessairement faire un désembouage.

Pourquoi le système de chauffage dysfonctionne ?

Le dysfonctionnement du système de chauffage est le résultat de la présence de boues et d’algues qui se développent à l’intérieur des appareils de chauffage et des réseaux de tuyaux. Il faut noter que leur formation au niveau du système de chauffage est le résultat d’un phénomène naturel qui a plusieurs causes. Cela peut être la corrosion ou encore l’entassement des calcaires présents dans l’eau. Comme l’eau est pourvue d’oxygène, cela entraine l’oxydation des métaux et cela favorise également le développement des micro-organismes.

Un amas se forme alors petit à petit dans les canalisations, la partie inférieure des émetteurs, le robinet de commande thermostatique, le purgeur automatique, le circulateur ou encore le robinet de commande thermostatique et les vannes. Un expert en désembouage à Seine et Marne peut proposer les solutions permettant de tout remettre en ordre.

Pourquoi désembouer ?

Désembouer optimise la circulation de l’eau dans le chauffage central. Ainsi, la performance énergétique grimpe. Comme les boues qui ont empêché l’eau de couler convenablement seront enlevées, il n’y aura plus de surconsommation d’énergie. La baisse sera d’environ 10% par rapport au circuit emboué.

Le désembouage permet aussi de maximaliser la durée de vie de l’ensemble des installations. Au fil des années, les boues usent les éléments qui les constituent. : circulateur, chaudière, émetteurs, canalisations, etc. Ceux-ci pâtissent de l’embouage. En désembouant, on limite donc la détérioration des installations.

Idéalement, le désembouage doit être fait tous les 5 ans à 7 ans maximum s’il s’agit d’un plancher chauffant et tous les tous les 10 ans pour les autres systèmes. Pour les réseaux importants, il est conseillé de faire une analyse de l’eau fréquemment.

Comment se déroule le désembouage ?

Désembouer des installations passe par plusieurs étapes. La première consiste à diagnostiquer l’ensemble des installations pour détecter et isoler les organes sensibles comme le corps de chauffe ou encore la soupape de sécurité, etc. Une fois que le professionnel en désembouage à Seine et Marne découvre ce qui ne va pas, il peut commencer à faire le désembouage chimique. Cette opération consiste à injecter un produit chimique dans le circuit. Il met les boues en suspension dans toutes les parties du réseau. Il réalise après ce que l’on appelle le désembouage hydrodynamique. Cela nécessite un dispositif permettant de faire une injection à haute pression pour souffler les conduits avec de l’eau ou bien de l’air. Cette opération permet d’expulser les boues.

Pour s’assurer qu’il n’y a plus de résidus qui restent dans les installations, on procède à l’injection d’un produit particulier pour le traitement préventif anticorrosion.

Le professionnel fait une purge puis un dégazage des installations avant de tout remettre en service. Il faut aussi un contrôle d’un dosage conforme et sécurisant du traitement préventif, pour optimiser la protection sur le long terme. Pour vérifier que tout est bien propre à l’intérieur des systèmes, il doit encore vérifier la couleur de l’eau qui sort. Si elle est claire et limpide, tout est donc propre et les boues et les résidus ont été bien évacué.

Les signes qui montrent une installation embouée ?

Il est possible d’utiliser un dispositif permettant une vision thermique peut aider au diagnostic. En général, la zone froide démontrée par l’appareil signifie une présence de boue. Habituellement, les débris qui sont plus lourds se déposent au bas des radiateurs.

Que ce soit pour un plancher chauffant ou bien pour un radiateur, un système emboué peut laisser apparaitre plusieurs symptômes. Outre les zones froides en parties basses des radiateurs, les installations bruyantes, les canalisations bouchées, l’eau chargée ou encore une faible température de l’eau sont signes d’embouement.

Quand on ressent un de ces signes, ou quand ils sont vraiment visibles, il ne faut pas attendre. Il faut tout de suite contacter un professionnel en désembouage à Seine et Marne. Il connait les différentes démarches permettant de justifier qu’il s’agit bien d’un embouement et non d’un autre problème. Des fois, toutes les démarches et les étapes permettant d’embouer l’ensemble des installations ne sont pas nécessaires. L’embouage peut concerner uniquement une petite partie du système. Voilà pourquoi faire appel à un expert est nécessaire. Il pourra déterminer ce qu’il faut faire pour éviter les opérations complexes et les dépenses inutiles.

Les préventions possibles pour éviter l’embouage des installations

Diverses techniques sont applicables pour limiter la formation des boues dans le système de climatisation ou de chauffage (change over). L’injection de produits inhibiteurs anticorrosion dans le circuit en est une. Il est aussi possible de se servir d’un pot à boues magnétique dégazeur. Un chauffagiste qui fait le désembouage à Seine et Marne peut se charger d’en trouver.

Actuellement, les fabricants de chaudière sont contraints de mettre en place des circulateurs de classe A dans leurs dispositifs. C’est la nouvelle réglementation qui leur impose cette installation. Pourtant, ce type de circulateur a la particularité de marcher sur aimant continu. Ainsi, si aucun pot à boue à action magnétique n’est utilisé pour protéger l’installation, les résidus ferreux seront automatiquement récupérés par le circulateur de chauffage. Et pourtant, ce dernier coute cher si jamais il sera abimé. L’idéal est de le protéger.

De temps en temps, on doit aussi procéder à la purge des émetteurs de chauffage. Cela réduit la présence d’oxygène dans le système et donc les risques de la formation de boues.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s